Portrait du Siberian Husky : le meilleur des chiens de traineau

Histoire du Siberian Husky

Le Husky est un chien de taille moyenne, au corps compact et musclé. Cet athlète léger et vigoureux, construit pour l'effort et la vitesse, se déplace avec une belle foulée. Ses pieds ovales ont de puissantes soles, protégées par un poil plus long entre les doigts. Lorsqu'il est en éveil, la queue fournie est portée en faucille au-dessus du dos. La tête, bien découpée, au stop marqué, est ornée de nombreuses taches formant une "casquette" et des "lunettes" autour de ses yeux obliques. Bleus, bruns ou vairons, ces derniers ont une expression vive et amicale. Les oreilles, attachées haut et modérément rapprochées, sont triangulaires et droites.


"Husky" désigne en Alaska tous les chiens utilisés pour tirer des traîneaux ou chasser le phoque et signifie enroué. Ceci convient parfaitement au Siberian Husky qui, s’il sait hurler à vous faire frissonner, ne sait en revanche que peu ou pas aboyer.


Le Husky est originaire de Sibérie du Nord, où il serait apparu il y a 2 000 ans, Les Chuckchis, tribu inuit qui vivait sur les bords de la rivière Kolyma, l'utilisaient pour la chasse, la garde et la traction de traîneaux. L'isolement géographique est sans doute la raison de leur grande pureté raciale. En 1908, un marchand de fourrure ramène les premiers Huskys en Alaska. Il les fait participer au "All Alaska Sweepstakes", course de traîneau de 650 km. De compétition en compétition, ils remportent un tel succès que la race ne tarde pas à s'imposer définitivement.


Standard de la race


Taille : mâle de 54 à 60 cm, femelle de 51 à 56 cm.


Poids : de 15 à 28 kg.


Poil : épais, doux et lisse, il recouvre un sous-poil laineux et dense.


Couleur : les plus diverses, du noir au blanc pur en passant par le roux. La plus courante est un manteau gris, plus ou moins foncé, avec des marques blanches.


Caractère et aptitudes


Avec son allure de loup, le Husky impose le respect et l'admiration. Il est pourtant d'un tempérament et doux et affectueux. Les conditions de vie rudes de l'Arctique l'ont habitué à la solidarité humaine. Il se montre donc attaché à l'homme, sans obligatoirement être fixé sur un seul maître.


En raison de son atavisme, le Husky est un chien de meute qui se soumet à la loi du plus fort. En l'occurrence, c'est vous-même qui devez jouer le rôle de "chef de meute", toujours dominant mais loyal. Indépendant, ignorant la soumission gratuite, un peu têtu, il n'est certes pas facile à éduquer.


En vous armant de patience et d'une autorité saine, vous pouvez en faire un merveilleux compagnon. La présence d'enfants l'enchante. Très sociable, il ignore la peur ou la méfiance et ne saurait donc jouer le chien de garde.


Les mâles ont tendance à se bagarrer avec leurs congénères. De ses ancêtres, le Husky a aussi conserve ses instincts de chasse et de liberté. Fugueur impénitent, il peut, si l'occasion se présente, exceller dans la prédation de volailles et de moutons !


Agile et rapide, ce coureur de fond se montre très performant dans les courses de traîneau.


Entretien et conseils


Sa fourrure ne demande qu'un brossage par semaine. Eviter le bain qui élimine la graisse naturelle du poil. Inutile de préciser qu'il ne vit pas en appartement !


L’enclos spacieux doit être bien clôturé. Quand vous le sortez, prenez-le en laisse. Le Husky vous obligera à garder la forme !


Comme il a un besoin impérieux de se dépenser, une heure de footing quotidien plus deux longues balades par semaine seront les bienvenues. L'idéal est de lui faire tracter un kart en été ou un traîneau en hiver. Si vous n'avez qu'un seul chien, vélo et pulka feront l’affaire.